LA CUISINE DE THOMAS

Blog d'un fou de pâtisserie

Praliné maison

Publié dans Coulis - sauces - crèmes par Thomas D., le 4 avril 2014

Qui peut résister au goût si caractéristique du praliné, ce mélange d’arômes de noisette, d’amande et de caramel plus ou moins corsé qui rentre dans la composition de vos chocolats, crèmes ou bien comme décor de vos succulents desserts ;). Dans ce cas la, pourquoi ne pas le réaliser vous-même ? Car outre son prix de revient, 2 à 6 fois moins cher que du praliné industriel, vous pourrez avoir la fierté de dire « C’est moi qui l’ai fait » et ainsi épater vos amis. Ah oui, j’oublie un autre avantage… réveiller votre conjoint(e) avec une délicieuse odeur de noisettes et d’amandes torréfiées :)… convaincu ? Alors on passe à la pratique…

ingrédients
  • 125g d’amandes entières non émondées
  • 125g de noisettes entières non émondées
  • 165g de sucre semoule
  • 45g d’eau
  • Graines de vanilles ou 1/2 gousse de vanille
matériel
  • Robot multifonctions
  • Thermomètre ou sonde de cuisson
  • Plaque à pâtisserie

Détails de la RECETTE

Première étape: torréfier à coeur les fruits secs

La torréfaction, c’est ce qui va permettre à vos fruits secs de libérer leurs arômes et leur donner un goût plus prononcé. Autre avantage pour les noisettes, cela va vous permettre de les monder très facilement mais ça on va y revenir un peu plus tard.

Dans un premier temps, faire préchauffer le four en mode chaleur tournante à 165°C.

Sur une plaque, déposer une feuille de papier sulfurisé et y disposer les amandes et les noisettes.

praline3

Faire torréfier à coeur pendant environ 15-20 min à 165°C. L’idéal pendant la cuisson, c’est de secouer votre plaque toutes les 5 minutes pour permettre une torréfaction homogène.

Noisettes et amandes torréfiées

Attention, pendant la torréfaction, surveillez bien vos fruits secs. Il s’agit ici de les cuire à coeur et non pas de les bruler. Si vous avez un doute sur la cuisson, mieux vaut avoir une torréfaction moins prononcée que de les laisser bruler, n’hésitez donc pas à les sortir du four si vous doutez de leur cuisson.

Deuxième étape: monder les noisettes

En cuisine, « monder » est un terme technique qui signifie « retirer la peau », dans notre cas, des noisettes.

Comme je le disais plus haut, l’avantage d’avoir torréfié les noisettes, va permettre de les monder plus facilement.

Ma technique, mais ça chacun la sienne, consiste à déposer les noisettes dans un torchon et de les frictionner jusqu’à ce que la majorité de la peau soit partie (mais vous pouvez en laisser un peu, ce n’est pas grave).

Noisettes émondées

Troisième étape: caramélisation des noisettes et des amandes

Pour obtenir un bon praliné, il faut réaliser un bon caramel.

Dans une casserole suffisamment large, verser le sucre, l’eau et et les graines de vanille.

Faire chauffer jusqu’à 121°c. Si vous ne possédez pas de thermomètre, laisser le sirop chauffer jusqu’à ce que de belles grosses bulles se forment à la surface.

sirop sucre

Ajouter alors vos fruits secs et continuer de bien mélanger.

Cuisson caramel amandes noisettes

Le sirop va alors cristalliser autour des noisettes et des amandes et former une pâte blanche sableuse.

Cristallisation noisettes amandes

Continuer de remuer à feu doux afin que le sucre caramélise à nouveau et laisser votre caramel prendre une belle couleur ambrée. Il faut savoir que plus le caramel sera foncé plus le praliné sera fort en goût, il faut donc adapter la cuisson du caramel à votre convenance.

Masse caramel amandes noisette

Une fois que le mélange vous convient, verser sur une feuille de papier sulfurisé et laisser refroidir/durcir.

Quatrième étape: réalisation du pralin et de la pâte de praliné

Concasser le mélange afin d’obtenir des petits morceaux et placer les dans votre mixeur muni du couteau.

Au début, mixer par alternance afin de ne pas trop solliciter le moteur de votre robot.

Pralin

Au bout de quelques minutes, une poudre se forme, c’est le Pralin. Il peut être utilisé pour décorer ou recouvrir certains de vos desserts.

Pâte de praliné

Continuer à bien mélanger, l’huile des fruits secs va alors se libérer et une pâte va se former. Continuer toujours de mixer jusqu’a obtention d’une pâte très légèrement liquide.

Votre pâte praliné est alors prête à être utilisée ou à être conservée dans un bocal hermétique au sec et au frais pendant environ 6 mois (mais je ne pense pas qu’elle restera autant de temps que ça :) dans votre réfrigérateur )

Pot praliné

Et voilà, le praliné n’a plus de secret pour vous.

A très bientôt pour une nouvelle recette ;).

Publié dans Coulis - sauces - crèmes par Thomas D., le 4 avril 2014

Paroles d'internautes

Voici les 3 commentaire(s)

  1. Toque de chef

    mag, le 10/05/2014

    oh l

  2. Toque de chef

    mag, le 10/05/2014

    oh la la la la
    ça doit etre une tuerie….
    miam miam

  3. Toque de chef

    Mathilde, le 18/11/2014

    Délicieux!…

JE LAISSE UN COMMENTAIRE

Merci !

Votre commentaire a bien été enregistré.
Vous serez informé dès que celui-ci sera publié.

continuer
Un fou de patisserieUn fou de patisserie
Thomas Darroussat
Thomas, complètement fou de pâtisseries et amateur de gourmandises...

En savoir plus

Contact
Vous avez des questions sur la pâtisserie ? Vous souhaitez m’envoyer vos photos ? N'hésitez pas à me contacter.

Me contacter

Suivez moi aussi sur Hellocoton
Suivez-moi sur Hellocoton